Administrateur Systèmes d'Information mais aussi Développeur Web.
Passionné de tennis et de plein d’autres choses.
J’ai créé mon premier site internet en 2000, à l’âge de 13 ans, ça ne m'a pas quitté depuis.

Arnaud Bosquet

Administrateur Systèmes d'Information / Dev Web / Tennis
“Le risque est acceptable”

Comment réinstaller le firmware / OS sur les disques du NAS Lacie 2big

Si vous remplacez, en même temps, les 2 disques d’un NAS Lacie 2big, vous constatez qu’il refuse de booter et que la LED en façade est rouge.
En effet, l’OS du NAS est stocké sur les disques.
Vous n’avez pas accès au dashboard, pas moyen de reformater, rien…

Voici comment réinstaller l’OS et le firmware sur les disques pour le faire fonctionner :

1/ Connectez le NAS en Ethernet à votre routeur et vérifiez qu’il ait accès à internet

2/ Eteignez le NAS avec le bouton OFF à l’arrière. Assurez-vous qu’il soit bien éteint, pas d’activité disque

3/ Retirez les 2 disques du NAS

4/ Allumez le NAS avec le bouton ON et attendez que le LED frontal devienne bleue fixe. Ca devrait prendre en 1 et 2 minutes

5/ Insérez les disques et attendez 2 minutes

6/ Appuyez sur le bouton LED pendant au moins 5 secondes. Relachez quand il clignote

7/ Attendez 15 à 20 minutes. Les disques sont formatés avec les paramètres d’usine. N’éteignez pas votre NAS et attendez que la LED redevienne bleue fixe.

8/ Vous avez un NAS de nouveau fonctionnel.

Comment récupérer les données d’un disque NAS Lacie 2big

Il m’est arrivé une drôle de chose. J’avais un disque NAS Lacie 2big 2x2To pour sauvegarder quelques données. Il était configuré en RAID 1 histoire de protéger les data. Sauf que c’est le boitier qui est tombé en panne. Impossible de lancer un reset, une reconfiguration sortie d’usine ou une récupération. Non ! Le boitier clignotait rouge/bleu ou rouge fixe.

C’était la merde. Si je branchai directement l’un des deux disques du NAS sur un Windows il ne le voyait pas. Sur un linux je ne pouvais pas monter la partition car j’avais le message d’erreur : unknow filesystem type ‘linux_raid_member’

Après plusieurs tentatives, j’ai la solution pour récupérer les données, enfin j’ai même 2 solutions, une sur Linux, l’autre sur Windows.

• Sous Linux :
1/ Démarrez sur un Ubuntu et brancher le disque.

2/ Dans un terminal, lancez :

sudo apt-get install lvm2
sudo apt-get install mdadm

Au moment de la configuration postfix choisissez « no configuration »

sudo mdadm -–assemble -–scan
sudo vgscan
(Affiche : Found volume groupe "vg" using metadata type lvm2)
sudo vgchange –ay vg
(Affiche : 1 logical volume(s) in volume group "vg" now active)
sudo lvs
(Affiche : lv  vg  -wi-a---- 1,82To)
sudo mkdir /etc/test
sudo mount /dev/vg/lv /etc/test

Puis vous pouvez accéder à la partition

ls /etc/test

Il y a un fichier volumineux dans le dossier images /etc/test/images ayant pour nom 1.
Ce fichier est l’image de votre stockage.
Il suffit de monter ce fichier en tant qu’image disque en format NTFS et vous aurez accès à tous vos fichiers présents sur le NAS

• Sous Windows :
Sous Windows, je suis passé par un logiciel, d’autres font certainement la même chose mais celui-ci est redoutablement efficace. Il est payant mais la version d’essai permet d’accéder au disque pour voir si ça fonctionne. On est limité à la copie de fichier < 7Mo. Ca vous permet de tester. Après le logiciel est onéreux (200$) mais si vos data en valent la peine...

1/ Installez UFS Explorer Professional Recovery

2/ Redémarrez en branchant le disque du NAS sur le PC (directement en SATA ou en USB)

3/ Dans les Connected storages, repérez votre disque et la partition qui contient les data (la plus grosse normalement)
restore_data_lacie_1

4/ Clique droit -> Recover lost data
restore_data_lacie_2

5/ Lancez le scan
restore_data_lacie_3

6/ Dans les résultats, il y a un dossier images avec un fichier ayant pour nom 1
restore_data_lacie_4

7/ Clique droit sur ce fichier -> Open file as a disk image
restore_data_lacie_5

8/ Dans la partie de gauche, sous les connected storages, double-cliquez sur la partition 1 monté en NTFS et vous retrouvez vos données
restore_data_lacie_6

Copier uniquement les ACL

Imaginons que vous migrez un serveur de fichiers avec plusieurs centaines de Go.

Imaginons, ensuite que comme par magie, la moitié des ACL n’a pas été copié sur les dossiers/fichiers.

Vous pouvez grâce à Robocopy, remettre les ACL sur les fichiers déjà transférés avec la commande suivante :

robocopy source destination /secfix /COPYALL /MIR

Problème d’ouverture de session avec un profil temporaire sous Windows 2008 R2

Si vous avez supprimé un profil utilisateur et que lors de sa recréation, la session s’ouvre de manière temporaire, voici la solution.

Session temporaire

• Se rendre dans l’éditeur de registre sur le serveur (regedit)

• Développez le chemin suivant : HKEY_LOCAL_MACHINE\SOFTWARE\Microsoft\Windows NT\CurrentVersion\ProfileList

• Plusieurs dossiers dont présents dans « ProfileList »

• Supprimez celui qui a une extension « .bak » à la fin de son nom.

VMware ESXI – Comment réinitialiser le capteur mémoire sur un HP Proliant

Lors de l’installation d’un cluster dans vCenter, j’ai eu un souci particulier. J’avais 2 serveur HP Proliant DL380p identique à tout point de vue.
Sur l’un des deux ESXi j’avais une alerte dans « l’Etat du matériel » concernant la mémoire alors que tout était normal.
En me connectant directement sur l’ESXI, aucun warning ou alerte.

Tout est bon sur l'ESXI

Tout est bon sur l’ESXI

Ca ressemblait plus à un bug d’affichage qu’à un réel souci de mémoire.

Display Bug memory ESXI HP PROLIANT

Display Bug

Après avoir redémarrer les serveurs, j’ai vu que les versions de Bios était différentes. J’ai donc mis à jour le Bios mais le problème persistait. Il s’avère en fait que les log n’étaient pas nettoyés et qu’une ancienne erreur provoquait le bug d’affichage.

Pour résoudre le problème, voici les manipulations :

  1. Go to Hardware Status tab, and select the  System event log view
  2. Click on Reset event log, and allow to  complete
  3. Click on Update, once complete the memory  error should clear
  4. Select the Alerts and warnings view
  5. Click on Reset sensors, and allow to  complete
  6. Click on Update, once complete and the memory  error might clear
  7. If not, SSH to the ESX and restart the management agents, eg for an ESXi server
    • services.sh restart
  8. Click on Update again, and once complete the memory error should clear

Après redémarrage de l’ESXI, plus aucun message d’alerte :)

Tout est bien qui finit bien

Tout est bien qui finit bien

Source : http://communities.vmware.com/thread/329248?start=0&tstart=0

Déployer des images en bootant avec PXE

Dans ce précédent article, j’expliquais comment déployer des images. La solution utilisée était de booter sur le live CD System Rescue CD. Le gros inconvénient de celle-ci était d’avoir un LiveCD ou une clé usb sur chaque poste pour démarrer dessus.

C’était sans compter sur la simplicité des outils proposés par System Rescue CD. Au lieu d’installer un serveur PXE complet (dhcp, nfs, tftp, …), un service similaire est disponible sur le LiveCD.

La procédure (une fois que le LiveCd est lancé) :

¤ Paramétrez votre carte réseau à l’aide de la commande :

net-setup ethx (où x correspond à l’adresse de votre carte réseau)

¤ Editez le fichier de configuration en fonction de l’adresse que vous avez donné à votre carte :

vim /etc/conf.d/pxebootsrv

¤ Il faut généralement éditer la partie qui concerne l’adresse de votre réseau :

# ------------------------ CONFIGURATION -------------------------------
# By default the current systems acts as DHCP and TFTP and HTTP server
# If you want another machine of you network to act as one of those
# you will have to turn the appropriate option yo "no"

# Set to "yes" if you want this machine to act as a DHCP server
PXEBOOTSRV_DODHCPD="yes"
# Set to "yes" if you want this machine to act as a TFTP server
PXEBOOTSRV_DOTFTPD="yes"
# Set to "yes" if you want this machine to act as an HTTP server
PXEBOOTSRV_DOHTTPD="yes"

# Here is a typical PXE-Boot configuration --> update with your settings
PXEBOOTSRV_SUBNET="192.168.1.0"
PXEBOOTSRV_NETMASK="255.255.255.0"
PXEBOOTSRV_DEFROUTE="192.168.1.254"
PXEBOOTSRV_DNS="192.168.1.254"
PXEBOOTSRV_DHCPRANGE="192.168.1.100 192.168.1.150"
PXEBOOTSRV_LOCALIP="192.168.1.5"

# Keep these values to $PXEBOOTSRV_LOCALIP if the current computer
# acts as TFTP server and HTTP server as well as DHCP server
PXEBOOTSRV_TFTPSERVER="$PXEBOOTSRV_LOCALIP"       # IP address of the TFTP server
PXEBOOTSRV_HTTPSERVER="http://$PXEBOOTSRV_LOCALIP/sysrcd.dat" # download URL

¤ Démarrez ensuite le service à l’aide de la commande suivante :

/etc/init.d/pxebootsrv start

Vous n’avez plus qu’à allumer un poste client en bootant par le réseau. Comme par magie, vous avez un System Rescue CD qui se lance par le réseau.

Pour la suite, je vous laisse suivre mon précédent article. Bon courage ;)